Les vélos électriques de PBSC font le bonheur des adeptes du vélopartage dans plus de 15 villes du monde.

En savoir plus
Femme sur un vélo électrique noir PBSC

L’intérêt mondial des villes pour les programmes de vélos en libre-service, aura permis aux entreprises en vélopartage, et à toute l’industrie de la micromobilité, de se développer à un rythme exponentiel au cours des dernières années. Les systèmes se multiplient, les technologies progressent et les résultats sont concluants. En fait, la micromobilité fait maintenant partie intégrante d’une bonne planification des transports pour des endroits comme la France, l'Espagne, le Royaume-Uni, le Canada, les États-Unis ou l’Amérique latine, qui cherchent à évoluer vers des villes à mobilité zéro émission.
 
Le vélopartage, qui fonctionne avec des stations de vélos en libre-service, est considéré comme un moyen de transport actif. L'utilisateur s'engage dans une activité physique pour ses courts déplacements en plus de réduire son émission de carbone. À un niveau supérieur, établir un programme de vélopartage procure des impacts significatifs sur la santé publique: mettre à la disposition des populations urbaines un mode de transport abordable et sain pour leurs déplacements quotidiens permet de diminuer l'empreinte écologique collective.
 
La culture-cycliste et les villes-vélo ne sont pourtant pas de concepts récents, non? Pourtant, on a vraiment l'impression qu'il y a plus de nouvelles que jamais sur le sujet; que ce soit pour souligner la popularité des vélos électriques ou la fréquentation record des installations de vélos en libre-service.

Pourquoi le vélopartage est-il un mouvement en si forte croissance partout au monde?  

Selon les données rapportées par l'ONU, la planète s'urbanise à un rythme effréné avec déjà plus de la moitié de la population mondiale habitant en milieu urbain. En effet, d’après leurs projections, les territoires urbanisés continueront d'augmenter, passant du tiers qu’il était en 1950 jusqu'à environ deux tiers en 2050. Le développement durable, tant pour les grandes villes existantes que pour les régions en développement, dépend entièrement de la bonne gestion des infrastructures urbaines. On ne peut pas tous se rendre sur Mars! Les gouvernements reconnaissent d’ailleurs que la discussion est urgente, et qu'un plan urbain solide centré sur sa mutabilité à long terme est nécessaire.
 
Les modes de transport se trouvent au cœur de la conversation à propos des infrastructures urbaines. Nous savons tous qu'à la tête des défis entourant le développement durable à l’échelle planétaire, les mêmes débats refont constamment surface : les véhicules à essence vs les véhicules électriques, l'accessibilité aux routes, le transport en commun vs les véhicules personnels, voire même la limite de véhicules permise par ménage dans certaines villes. Le débat concernant la gestion de l'urbanisation croissante et la modernisation des infrastructures de transport bat son plein au sein des villes clés.

trafic.jpg (242 KB)
 
La circulation routière est en partie associée à la pollution de l'air ainsi qu'au manque d'accessibilité pour tous, en plus de comporter des risques pour la sécurité. De nombreuses mesures ont été mises en place au cours des dernières années pour remédier à ces problèmes; pensons à l'initiative des « rues lentes » pour restreindre l'utilisation de la voiture, et aux solutions de déplacement partagé comme Uber, Lyft et Careem, qui sont maintenant devenues des modèles éprouvés. La culture du vélo fait partie intégrante de l'infrastructure des transports dans plusieurs endroits comme aux Pays-Bas, prouvant ainsi sa faisabilité.

* Rues lentes : dans des zones urbaines achalandées, rues fermées à la circulation automobile et réservées aux piétons et aux cyclistes. Un concept qui a gagné en popularité au sein des urbanistes lors de la pandémie.

Un sondage réalisé auprès de tous les 28 États membres de l'UE a révélé que les déplacements quotidiens les plus fréquents étaient faits en voiture. Seulement un répondant sur cinq qui habite en zone urbaine choisit le transport en commun. Le vélo et la marche ont atteint 16 % au total, bien que ces deux options soient beaucoup plus populaires en Europe du Nord. Aux États-Unis, une étude a démontré que la distance moyenne par déplacement en voiture est de 5,95 miles.

2riders.png (2.18 MB)
 
Il n'existe aucune autre solution plus respectueuse de l'environnement que le vélo, et ce moyen de transport gagne en popularité pour les déplacements de courte distance depuis maintenant quelque temps. En réalité, utiliser le vélo permet d'éviter la congestion routière et se veut une façon sécuritaire et rapide de circuler si votre ville est équipée d'une infrastructure adéquate (par exemple, pistes cyclables réservées et rues sécuritaires pour les cyclistes avec circulation réduite). Le vélopartage devient alors le prolongement logique de cette solution.
 
En profitant d’un programme de vélopartage, la clientèle évite d'avoir à se soucier de l'endroit où laisser le vélo une fois arrivé à destination ou à stresser pour terminer la location. Les dispositifs de location des vélos en libre-service vous permettent de louer un vélo dans l'une des stations choisies pour votre départ, de rouler et de rapporter le vélo dans l'un des nombreux points à travers la ville. L’automatisation des stations des systèmes de vélos en libre-service permet un processus de location et de retour sans tracas.

Quels sont les bienfaits du vélopartage pour la santé?

Les programmes de vélopartage fournissent des avantages tant sociaux, économiques que sanitaires, tels que : transport flexible, réduction des émissions des véhicules, baisse de la congestion routière, déplacements quotidiens abordables et facilité d'accès. De plus, les bienfaits du vélopartage pour la santé ont de quoi impressionner.

1-  La micromobilité permet à la santé publique d'économiser

Une récente étude, menée par l'Université d'État du Colorado aux États-Unis, a révélé que la mise en place de systèmes de vélopartage aux USA a permis une réduction calculée de 4,7 morts prématurées, 737 années de vie corrigées de l'incapacité (AVCI) et 36 millions de dollars américains en impacts économiques liés à la santé chaque année. Plusieurs raisons expliquent ces résultats, notamment le fait que le vélo entraîne moins d'accidents de la route que la voiture. Néanmoins, l’augmentation de l’activité physique reste le facteur principal pouvant expliquer ces résultats.

Graphique_FR.jpg (499 KB)

2- Les programmes de vélopartage encouragent l'activité physique

« Si vous conduisiez auparavant une voiture et que vous roulez maintenant à vélo, ces 10 minutes de déplacement quotidien peuvent faire la différence », selon
le Dr Robert Oppliger, physiologiste de l'exercice à l'American College of Sports Medecine. 

Du côté du CDC, (Centers for Disease Control and Prevention) on recommande un minimum de 30 minutes d'exercice par jour, cinq jours par semaine, pour favoriser de saines habitudes de vie. Se déplacer chaque jour à vélo pour effectuer de courtes distances peut rapidement devenir avantageux. En équipant les zones urbaines de stations de vélos en libre-service faciles à utiliser et accessibles, comme l'ont fait Paris, Dubaï, Londres et Toronto, les villes encouragent l'activité physique de la manière la plus pratique possible.
 

« Est-ce que je fais de l'exercice en utilisant un vélo électrique? »

La réponse est — absolument! Vous pourriez penser que le fait de vous déplacer à vélo électrique ne compte pas comme une activité physique. Détrompez-vous! Une récente étude a conclu que, même si le vélo à assistance électrique requiert moins d'effort physique, il vous permet d'atteindre un niveau d'activité qui respecte les recommandations des experts en santé pour réduire le risque de problèmes de santé graves.

3- Un système de vélopartage efficace : une solution de substitution plus sécuritaire et plus active à la voiture

Les programmes de vélopartage, lorsqu'ils sont mis en place efficacement, peuvent encourager une nouvelle clientèle urbaine à utiliser le vélo pour aller au travail et revenir à la maison, pour les courses et les courts déplacements, en leur offrant une expérience agréable, sécuritaire et positive. Dans les villes comme Montréal, où PBSC Solutions Urbaines a instauré pour la première fois ses systèmes avec BIXI il y a plus d'une décennie, le vélopartage a connu un vif succès depuis sa création. 

Bixi_new-FR.jpg (320 KB)

Qu’est-ce qui a rendu le système de vélos en libre-service BIXI si populaire ? Notre expérience de vélopartage pour Montréal a été intégrée aux objectifs de la ville et aux besoins de sa population. Après toutes ces années d’utilisation, notre premier modèle de vélos, l'ICONIC de PBSC, continue de rouler encore aujourd’hui dans les rues de la métropole. La qualité des vélos, reconnus pour leur résistance et le sentiment de sécurité qu'ils procurent, a joué un grand rôle dans le succès qu'ils connaissent toujours, alors que la ville a choisi d'ajouter des vélos électriques et plus de stations intelligentes.

Le monde assiste à une demande grandissante pour des moyens de transport alternatifs

Lorsqu'on considère des moyens de transport alternatifs, il importe d'assurer une infrastructure adéquate pour accommoder au maximum votre population. L'avenir de la mobilité durable repose entièrement sur sa commodité. La mise en place d'un système de vélopartage fonctionnera à condition de respecter certains critères, tels que :

  • Les vélos sont robustes, et les utilisateurs se sentent en sécurité lorsqu'ils roulent
  • Les stations pour rapporter et recharger les vélos sont situées à des endroits clés de la ville
  • Des zones à circulation réduite et des « rues lentes » ou des pistes cyclables encouragent les déplacements actifs
  • Le système de vélopartage s'harmonise à la ville (par exemple, les vélos électriques sont populaires dans les villes où les côtes pourraient décourager le cycliste moyen)
  • Le vélopartage travaille main dans la main avec les systèmes de transport en commun (en optimisant les applications multimodales — par exemple, la mobilité comme service [MaaS—Mobility-as-a-Service] —, afin de fournir aux utilisateurs une expérience simplifiée)

Pour en savoir plus à propos de l'impact mondial de PBSC, des villes intelligentes, ou pour obtenir les nouvelles de l'industrie et les mises à jour concernant les technologies et les événements, inscrivez-vous à l'infolettre PBSC dès aujourd'hui.

Bouton_FR.jpg (169 KB) 
Souhaitez-vous devenir un opérateur local ou établir le vélopartage dans votre ville?
Contactez-nous à info@pbsc.com

Nouvelles publications

Nos villes

Découvrez ce qui rend notre technologie incomparable

PBSC développe des technologies d’avant-garde intuitives, puissantes et nettement conviviales. En plus de nos vélos et stations intelligentes, nous offrons une appli pour les usagers, un système de gestion pour les opérateurs et tellement plus.