Quel est l’impact du cyclisme sur le climat ?

En savoir plus
femme à vélo roulant sous de grands arbres verts

L’histoire du vélo en libre-service expliquée depuis ses débuts, dans les années 1960 en Europe, jusqu'à son utilisation dans la plupart des grandes villes du monde aujourd'hui.

Le vélo en libre-service : Histoire et évolution

L’urbanisation se développe rapidement à travers le monde et ce depuis des années. Les villes grandissent et se transforment pour pouvoir offrir à leurs habitants le confort dont ils ont besoin. Ainsi, elles apprennent à se réorganiser de façon intelligente et à s’adapter. Cependant un nouveau défi les attend. En effet, depuis quelques années, le changement climatique est devenu un enjeu mondial majeur qui touche chaque individu à travers le monde. Il est donc devenu nécessaire pour les villes de se transformer tout en prenant en compte les enjeux environnementaux. 
 
Nous savons aujourd’hui que le secteur du transport et notamment les transports routiers est l’un des secteurs les plus polluants dans le monde. En effet, le transport routier contribue à lui seul à près de 30% des émissions globales de CO2. Une question se pose désormais – quel avenir pour les transports urbains ? La transformation des villes vers un mode de vie plus durable passe inévitablement par les transports. Les villes sont contraintes de repenser la mobilité et de proposer des alternatives plus durables et saines pour la planète et pour leurs habitants. Le vélopartage n’est pas une soution récente puisqu’elle existe déjà depuis les années 1960. Mais durant les dernières décennies, ce mode de transport a connu une augmentation considérable de sa popularité et de son utilisation. Apre tout c’est une alternative durable et saine, autant pour la planète que pour ses habitants. 

"La micromobilité partagée, l’une des alternatives les plus accessibles et les plus durables"

Il existe déjà de nombreuses alternatives à la voiture à usage unique tels que les transports en commun, le covoiturage ou la micromobilité partagée, cette dernière apparait comme l’une des alternatives les plus accessibles et les plus durables.  La micromobilité partagée consiste à se déplacer à l’aide de véhicules légers et très peu voire pas polluants, tels que les vélos ou trottinettes partagés. 
 
Selon une étude de l’ADEME, l’agence française de la transition écologique, pour un trajet quotidien domicile-travail de 2 kilomètres, la voiture est le mode de transport le plus polluant (221 kg de CO2 sur un an), suivi par le bus et la moto. A contrario, la marche à pied tout comme le vélo, sont les modes de transport les moins polluants avec des émissions de CO2 à 0 kg. 

graphique_bike_share_FR.jpg (608 KB)

*Selon une étude de l’ADEME

Dans les zones urbaines, le vélo, qu’il soit partagé ou non, semble donc se présenter comme la meilleure alternative en réponse à cette urgence climatique. Différentes options s’offrent donc aux habitants : acheter son propre vélo, louer un vélo en location longue durée, ou utiliser le vélo en libre-service, aussi appelé le vélopartage. Cette dernière option, en développement à travers le monde dans les villes, est pratique et très appréciée de ses usagers notamment car elle offre de nombreux avantages.  

Zoom sur le Vélo en Libre-Service et ses Avantages   

Un programme de vélos en libre-service consiste à mettre à disposition des habitants d’une ville des vélos et/ou des vélos électriques, qu’ils peuvent emprunter pour de courtes ou plus longues distances, notamment pour se rendre au travail, à l’école, rejoindre des amis, etc. Ainsi, de nombreuses stations sont réparties stratégiquement à travers la ville, c’est-à-dire proche des lieux publics les plus fréquentés, permettant d’y emprunter et déposer les vélos. Il est possible d’emprunter un vélo à une station et de le déposer à une autre station, le tout via une application mobile.  

Qrcode-RueGreen.jpg (33.29 MB) 

Comment fonctionne le vélo en libre-service ?  

Pour pouvoir bénéficier de ce service, les usagers doivent souscrire à un abonnement, le plus souvent payant. Mais bien que le VLS ait un coût, il reste une solution très abordable en comparaison à d'autres moyens de transport urbain. En effet, le coût de l’abonnement reste généralement moins élevé qu’un abonnement aux transports en commun, et reste également bien moins cher que l’achat et la maintenance d'une voiture par exemple. Mais vous allez sûrement vous demander pourquoi ne pas acheter son propre vélo plutôt que de le louer. L’utilisation d’un vélo en libre-service offre quelques autres avantages en termes de coût et de sécurité. Par exemple, c’est l’opérateur qui prend en charge la maintenance et la réparation des vélos. Aussi, cette solution vous évitera de vous préoccuper du vol du vélo puisqu’il ne vous appartient pas. Une charge en moins lorsqu’on sait que plus de 2 millions de vélos sont volés chaque année en Amérique du nord, soit un vélo volé toutes les 30 secondes.   

" Se déplacer à vélo une fois par semaine durant une année complète au lieu d’utiliser une voiture permet d’économiser ½ tonne de CO2 "

Le vélopartage c’est avant tout écologique, comme nous le savons déjà. Et pour démontrer ce propos, sachez que se déplacer à vélo une fois par semaine durant une année complète au lieu d’utiliser une voiture permet d’économiser une demi-tonne de CO2, soit l’équivalent d’un trajet en avion New York-Londres. Utiliser le vélo c’est donc moins de pollution atmosphérique. Mais c’est aussi moins de pollution sonore puisque le vélo est moins bruyant que les véhicules à moteur, ce qui rend la qualité de vie meilleure en ville. Un autre avantage qui permet d’améliorer la qualité de vie des habitants des zones urbaines est le désengorgement des villes que produit l’utilisation d’un vélo.  


Le vélo apparaît comme une solution idéale pour les trajets de proximité urbains. En effet, il est considéré comme le mode de déplacement le plus performant pour les trajets de moins de 5 km. Cependant, 40% des trajets quotidiens effectués en voiture font moins de 3 kilomètres. Pourtant ce type de trajet s’effectue plus rapidement à vélo qu’en voiture, stationnement compris. Aussi, en ville c’est la voiture qui est encore majoritairement utilisée, or un trajet sur deux effectué est inférieur à 3 km. Il reste donc un défi de taille sur le marché, celui de développer la culture du vélo, notamment en ville et pour les trajets les plus courts.  

LONDON.jpg (2.83 MB)

Enfin, le vélo a des avantages sur votre propre santé, car on le sait, faire du vélo c’est faire de l’exercice physique. Selon une étude, faire 30 minutes de vélo par jour permet de réduire le risque de maladie tel que les problèmes cardio-vasculaires, le diabète, le cancer, le stress, et d’autres maladies. De plus, selon d’autres études plus récentes, on sait désormais que pratiquer du vélo électrique c’est aussi faire de l’exercice physique. 
 
Le vélo en libre-service est un système abordable et sain, tant pour la planète que pour les usagers. C’est une solution pratique pour les personnes qui n'ont pas leur propre véhicule. De plus, nous savons désormais que le cyclisme c’est prendre du plaisir en profitant d’un bon bol d’air frais, se déplacer plus rapidement et éviter le stress des embouteillages, faire un geste pour la planète, le tout en améliorant sa condition physique. De quoi en inciter plus d’un à adopter le vélo. Opter pour une flotte de vélos en libre-service c’est devenir une ville plus organisée et intelligente, mais aussi proposer à ses habitants une alternative qui présente de nombreux avantages et qui est de plus en plus appréciée.  
 
De nombreuses villes à travers le monde ont déjà opté pour la mise en place de systèmes de vélopartage, des villes comme Saint Sébastien, Québec, Honolulu, Valence et bien d’autres. D'ailleurs, la carte mondiale du vélo en libre-service recense tous les systèmes de vélopartage présents dans le monde et comme nous pouvons le constater, ils sont très nombreux, de quoi nous faire dire que le VLS est attrayant ! 

map-article.jpg (965 KB)

Pour en savoir plus à propos de l'impact mondial de PBSC, des villes intelligentes, ou pour obtenir les nouvelles de l'industrie et les mises à jour concernant les technologies et les événements, inscrivez-vous à l'infolettre PBSC dès aujourd'hui. 

Bouton_FR.jpg (169 KB)
 
Souhaitez-vous devenir un opérateur local ou établir le vélopartage dans votre ville? 
Contactez-nous à info@pbsc.co

Nouvelles publications

Nos villes

Découvrez ce qui rend notre technologie incomparable

PBSC développe des technologies d’avant-garde intuitives, puissantes et nettement conviviales. En plus de nos vélos et stations intelligentes, nous offrons une appli pour les usagers, un système de gestion pour les opérateurs et tellement plus.